Meltar Boutique Hotel
Rue Meltar, 1 - 36012 Asiago
Tel. +39 0424 460626 - Fax +39 0424 464939
E-mail:
info@meltarhotel.com
Vérifier disponibilité:
du:
 
au:
         

La nature

Le haut-plateau d’Asiago est le plus grand plateau d’Europe ; compris entre les fleuves Brenta et Astico, son altitude va de 200 mètres à plus de 2300 mètres. La cime la plus élevée atteint exactement 2341 mètres d’altitude et elle correspond à la cime de Cima Dodici. Le groupe montagneux se compose d’une succession de roches sédimentaires qui se sont déposées dans un milieu marin il y a entre 223 et 35 millions d’années. L’ensemble du haut-plateau repose sur une base composée de Dolomia, alors que les couches supérieures sont formées par des Calcaires Gris (riches en fossiles) auxquels s’ajoutent le Biancone (calcaire blanc), le Rouge à Ammonite ou la Scaglia Rouge.
Dans la géomorphologie de toute la zone il faut attribuer un rôle important à la dissolution souterraine qui rend la présence d’eau en surface plutôt rare alors qu’il y a de nombreuses cavités souterraines (jusqu’en 2009 on en a exploré 2562), certaines ont même mille mètres de profondeur (comme l'Abîme de Malga Fossetta, -974 m).

Du point de vue naturaliste la grande variété d’écosystèmes fait du haut-plateau d'Asiago un endroit particulièrement attrayant. L’aire peut être divisée en deux zones : la première se trouve entre 700 et 1000/1100 mètres d’altitude et comprend les fractions urbaines, la deuxième est représentée uniquement par les montagnes qui atteignent plus de 2000 mètres de haut et qui hébergent des pâturages et de luxuriantes forêts de feuillus et conifères à l’intérieur desquelles ont trouvé refuge des exemplaires d’animaux d’une beauté rare comme le cerf, le chevreuil, le chamois, les écureuils, les renards, les marmottes et les hermines. L’aigle royal vole dans le ciel du haut-plateau d’Asiago et ceux qui ont la chance de le voir peuvent en admirer la majestueuse élégance.
La richesse botanique du haut-plateau d’Asiago comprend des espèces florales magnifiques, comme le lys martagon, le narcisse, la gentiane, le rhododendron, la bruyère, l’edelweiss, l’œillet et le pissenlit. À remarquer sur le haut-plateau d’Asiago, la Piana de la Marcesina où l’on trouve la végétation typique de la tourbière et où certaines zones ont été rigoureusement délimitées par des clôtures pour préserver des espèces botaniques vraiment extraordinaires.
Sur le haut-plateau il y a plus de 100 cabanes de bergers qui constituent, à cause de l’étendue des pâturages et de leur grand nombre, le plus important système d’exploitation alpestre de tout l’arc alpin.